Rechercher
  • Alice Rigot

Apprendre à respirer

Mis à jour : févr. 1

Nous ne prensons pas à respirer, nous respirons, c'est une fonction vitale et automatique, comme les battements du coeur, puisque nous respirons même en dormant, et pourtant, cette fonction vitale est très particulière car nous pouvons agir et modifier notre respiration, nous pouvons apprendre à respirer afin de bénéficier des nombreux effets positifs d'une bonne respiration.



Les différentes respirations


La respiration thoracique


C'est la technique que nous utilisons le plus souvent.

Lors d'une inspiration, l'air entre par la bouche ou le nez et emplit nos poumons, le muscle diaphragme et les muscles intercostaux se contractent afin de soulever la cage thoracique. A l'expiration, le phénomène s'inverse et les muscles se relâchent afin de laisser sortir l'air.

Comme notre poitrine se gonfle, nous avons le sentiment que nos poumons sont remplis d'air, mais ce n'est pas le cas! C'est une respiration mécanique ou émotionnelle, elle n'utilise que le haut du corps et néglige notre abdomen.


La respiration abdominale


Cette respiration est pratiquée en méditation et également par les praticiens shiatsu lorsqu'ils donnent une séance.

Lors de l'inspiration, cette fois-ci c'est le ventre qui se gonfle, le diaphragme entre également en jeu en se contractant vers le haut, puis à l'expiration, alors que l'abdomen se détend, le diaphragme se détend également, provoquant un massage des organes digestifs.

Cette respiration facilite et équilibre les fonctions du système digestif, elle permet aussi l'utilisation du KI (énergie vitale) consciemment.


La respiration claviculaire

Cette respiration concerne le haut de la cage thoracique. A l'inspiration, les os claviculaires montent, cela veut dire que la personne respire très haut et que l'air ne descend pas du tout. Elle demande beaucoup d'efforts pour très peu d'air inspiré. C'est la respiration souvent pratiquée inconsciemment par les personnes stressées ou anxieuses.


La respiration complète

Cette respiration est celle que l'on pratique en DO-IN ou en relaxation , complète veut dire que l'air emplit le corps entier, cela permet de remmettre en marche le ki et de le faire circuler dans tous le corps premeattant regénérer les tissus et notament d'activer les méridens lorsqu'on la pratique en do-in avec étirement d'un méridien.



Quelques effets négatif liés à une mauvaise respiration:

-une moins bonne oxygénation des cellules du cerveau (on perd en lucidité)

-perturbation de la digestion

-augmentation des tensions corporelles

-état de fatigue général

-mauvaise élimination des toxines...

- déséquilibres dans tous les organes



Respirer, ce qu'il faut savoir


La premiere fonction de la vie est de respirer, sans cette fonction, pas de vie.

Le ki du poumon est une energie de transformation, transformation de l‘air en KI

ce qui signifie que le poumon transforme l'air que nous absorbons en énergie, d'où l'importance de respirer à fond.

Le ki de l'air nourrit le sang, donc nourrit le corps entier et l'esprit

le ki de l'air joue egalement un rôle dans la transformation des aliments en nourriture pour les organes, du rant la digestion, les aliments sont transformés en nourriture pour les organes, c'est à dire que les "essences" sont extraites des aliments afin de les redirigées vers les organes.

Si le ki du poumon est faible, la personne est comme désincarnée qui ne participe pas a la réalité, qui n'arrive pas à s'ancrer.

De plus, si la fonction de la respiration est alterée, cela touche pratiquement tous les autres organes



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout