top of page
Rechercher

Sur le sens de la vie...

Un patient me disait hier qu’il déprimait depuis qu’il savait qu’il allait mourrir, on sait que tout va disparaitre, le monde, le soleil, l’univers, tout ce que les hommes ont fait jusqu’à présent, alors, à quoi bon vivre? Pourquoi vivre? Cela m’effraie et me déprime, je n’arrive pas à vivre un seul jour sans la pensée de la mort.


Oui, lorsque l’on se pose vraiment la question du sens de notre vie, cela donne le vertige, mais, contrairement à mon patient, le fait que tout soit éphémère et que tout disparaisse ne m’effraie pas, au contraire, cela me rassure!

je me dis: tout cela est éphémère et tout ce que l’on fait disparaitra, alors, pourquoi s’inquiéter? Parce que rien n’a vraiment d’importance, tout cela est un jeu, amusons-nous puisque cette vie ne durera pas, ce monde non plus! Cette vie est un cadeau, il faut la vivre!

La vie, la vie, la vie n’est pas stupide, la vie n’est pas vide et sans raison.

Il nous suffit d’observer la nature, le corps humain par exemple, le corps humain est juste incroyable, tout est à sa place, tout fonctionne parfaitement pour nous permettre de vivre dans ce monde, d’agir, de ressentir, de gouter, de voir, de comprendre, le corps humain est simplement fascinant quand on y pense, chaque organe a son rôle, les hormones, les cellules, c’est une organisation absolument parfaite, que l’on a pas encore fini d’explorer et de comprendre tellement c’est complexe pour nous, les plantes, une fleur, merveilleuse, chaque fleur est belle, même la plus simple et qui dure une journée, si on l’observe vraiment, elle est fascinante, les animaux, leur diversité, chacun à sa place dans la chaine alimentaire, cette nature extraordinaire où tout a une raison d’être, les arbres qui communiquent par leur racines, les champignons, le pollen des fleurs, tout est absolument parfait, l’équilibre est sans faille, la nature entière l’être humain en faisant partie est une oeuvre d’une beauté et d’une perfection qui va au de la de l’entendement.

Et cette vie qui a créer tout cela, cette vie serait stupide, sans aucun sens? Comment peut-on croire des choses pareilles? je ne crois pas en Dieu mais il est impossible de ne pas voir cette intelligence de vie qui est là, sous nos yeux à chaque instant et qui créer ce monde à chaque seconde !

Une fleur est éphémère , un papillon vit une journée, et pourtant ils sont parfaitement magnifiques, d’une beauté sans mot, et d’une complexité que nous peinons à expliquer, complexité pour nous même, simplicité pour cette intelligence qui est la vie.

Alors, pourquoi? Quel est le sens de tout cela?

les animaux et les plantes sont et jouent à fond le rôle que la vie leur a donné, mais nous, non. Pourtant nous avons une chose qu’ils n’ont pas : la conscience et donc la possibilité de mettre les choses en cause, de réfléchir et de créer; comment peut-on remettre en cause cette vie si parfaite, si harmonieuse et si généreuse? comment peut-on douter qu’elle ait un sens?

Je pense que nous posons souvent le problème dans le mauvais sens justement, que nous ne nous posons pas les bonnes questions parce que nous les posons à partir d’un certain point de vue: le nôtre, celui d’un humain individuel, fermé dans sa vision individuelle de la vie, il est impossible de comprendre alors le sens de sa vie de ce point de vue là, il faut juste changer de point de vue, sortir de sa condition d’être humain telle que l’on nous l’a apprise, à savoir un être humain individuel dans une société créer par lui-même. Adopter le point de vue de la vie, cela nous oblige à nous considéré comme une partie de ct

cette vie, et non pas comme un individu unique et séparé du reste.

Et, paradoxalement, nous n’avons pas tous les même sens à nos vies, il y a une raison globale, la même pour tous, et une raison individuelle, différente pour chacun.

Ainsi chacun doit trouvé le sens de sa propre vie, et quoi? vous voudriez qu’on vous le dise? vous voudriez que l’on vous explique tout?

Et alors, cela serait trop facile, il n’y aurait plus de jeu, plus rien à découvrir par soi-même, c’est nous qui rendons les choses trop sérieuses, le fait de savoir que tout cela va disparaitre devrait nous mettre la puce à l’oreille, helloooo!!!! c’est un jeu, ne vous prenez pas trop au sérieux, ouvrez-vous à la vie qui n’attend que vous pour jouer!